Thorens TD 147

Le seul inconvénient de cette superbe platine est l’arrêt automatique en fin de disque qui oblige à ouvrir la platine et régler le système d’arrêt si l’on veut régler la hauteur du bras.

Deux solutions :
la plus simple consiste à supprimer tout bonnement la petite pièce métallique située sur le tube fin du bras,
ou bien……. mais là j’y reviendrai plus tard, c’est en cours de réflexion. ;)

L’arrêt automatique est certes pratique pour les distraits mais à condition que son mode de fonctionnement n’altère pas les qualités acoustiques du bras [mais si c’est possible !]
A suivre !

Pour une meilleure connectique, j’ai monté un bornier RCA SME à l’arrière de la platine et revu le branchement du fil de masse (un chapitre sera ultérieurement réservé à la masse sur les THORENS).

L’avant-bras est celui d’un TP 16 Mk I modifé,
permettant l’utilisation de vis classiques et de toutes les longueurs quel que soit le type de cellule.

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s